molline.jpg (8695 octets)

Molliné Robert

 

Né à Casablanca le 24 novembre 1910, Robert Molliné fit toutes ses études au lycée Gouraud.

C'était un grand garçon aux cheveux blonds et aux yeux bleus. Durant tout son séjour au lycée, il se distingua tout particulièrement par ses succès sportifs : ce bel athlète qui excellait dans tous les sports accumula en effet les titres et les récompenses.

Mais cette exceptionnelle activité physique ne nuisait en rien à ses études ni à sa culture générale ; en fin de scolarité il enleva brillamment son baccalauréat et il a laissé par ailleurs un joli recueil de poésies car il rimait fort bien.

Robert Molliné fit son service militaire à Casablanca dans l'artillerie de campagne. Mobilisé à la déclaration de guerre en 1939, il partit immédiatement. Il fit ce qu'il avait à faire et le fit bien. Une citation à l'Ordre de la Brigade en témoigne :

" Molliné Pierre, Robert, maréchal-des-logis-chef ".

" Sous-officier énergique et brave qui a rendu les plus grands services le 8 juin au moment du décrochage de sa batterie sous le feu de l'ennemi ".

Mais le courage de Robert Molliné et de ses camarades ne pût, hélas, arrêter le cours des évènements de cette période tragique. Robert fût fait prisonnier, et ce que la guerre n'avait pu réussir, la captivité le réalisa. Il ne pût supporter les fatigues, les privations et les rigueurs des camps. En août 1942 il était envoyé en Suisse comme grand malade et, le 28 août 1945, il mourait victime d'une terrible maladie contractée en captivité.

Robert Molliné laisse une veuve et deux enfants.