chauvin.jpg (10679 octets)

CHAUVIN MICHEL

 

 

Né le 14 avril 1924, Michel Chauvin fut d'abord élève du lycée Gouraud puis s'orienta vers l'enseignement technique.

En 1939 la guerre le surprit en France alors qu'il préparait à l'école professionnelle d'Angers le concours d'entrée aux Arts et Métiers.

Après l'armistice de 1940 il réussit à franchir la « ligne de démarcation » et rentra au Maroc où il prépara et obtint le brevet industriel.

Lors du débarquement allié en Afrique du Nord, il voulut s'engager pour aller retrouver en Tunisie son beau-père M. Chevallier qui combattait là-bas dans un corps franc, mais celui-ci y fit obstacle.

Michel Chauvin s'engagea alors dans la Marine le ler mai 1943. Il avait alors 19 ans.

Versé dans l'Aéronavale comme radio-volant, il accomplit de fréquentes et périlleuses missions sur hydravion « Catalina » : bombardements en piqué et vols de nuit en particulier.

Il trouva la mort le 1er janvier 1945 au cours d'une mission de bombardement contre les forces allemandes qui tenaient la

« poche » de Royan.

L'appareil explosa en plein vol, atteint sans doute par le tir de la D.C.A., et tous les membres de l'équipage furent tués.

Les corps furent inhumés au cimetière de Royan dans le carré des combattants de 1939-1940.

Voici la belle citation posthume qui évoque la carrière militaire de Michel Chauvin :

« Jeune radio-volant plein d'allant et d'enthousiasme venu comme volontaire au bombardement en piqué, a toujours rempli les missions qui lui étaient confiées avec un beau mépris du danger.

Glorieusement disparu le 1er janvier 1945, au cours d'une attaque en piqué des positions allemandes du front de l'Atlantique.

242 heures de vol dont 50 de nuit ».

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de guerre avec Palme. Michel Chauvin était déjà titulaire de la Médaille militaire.