barberet_edouard.jpg (11353 octets)

 

 

Né à Fès le 14 aoùt 1916, Edouard Barberet vint tout jeune à Rabat et fut, pendant plusieurs années, élève du lycée Gouraud.

 

De bonne heure, il sentit naître en lui la passion des " Ailes " et il n'avait pas 19 ans quand il s'engagea en 1935 au 37e régiment d'aviation du Maroc. Casablanca, Agadir, Marrakech furent ses garnisons successives.

 

En janvier 1939 il fut envoyé en France au camp d'Avord où il se trouvait encore lorsque, quelques mois après, survint la guerre. C'est comme sergent qu'il participa sur le front de l'Est à cette première phase au cours de laquelle l'infériorité de notre matériel rendit si difficile et si périlleuse la tâche de nos aviateurs.

 

Après l'armistice, il revint au Maroc en attendant que sonnât l'heure de la revanche ; et lorsque les Alliés débarquèrent en Afrique du Nord, c'est avec enthousiasme qu'il revendiqua sa place pour combattre à nouveau. Il fut alors désigné pour aller suivre en Amérique les cours de radio-navigant et de mécanicien mitrailleur.

 

De retour au Maroc en avril 1944 il fut affecté comme sergent-chef radio-navigant à l'escadrille de bombardement " Sénégal " et rejoignit ses camarades pour participer aux opérations de cette dernière phase des combats.

 

Et alors que la victoire avait couronné les efforts de nos braves, Edouard Barberet n'eut pas la joie d'en goûter les fruits auprès de ses parents. Après avoir échappé à tant de dangers au cours des hostilités, il trouva la mort en service aérien au cours d'un accident survenu le 6 décembre 1945 sur le territoire de la commune de Valempoulières (Jura).