Le monument-ossuaire
de Navarin


   Le Monument aux morts des Armées de Champagne a été inauguré en 1924 par le général GOURAUD, alors Gouverneur militaire de Paris, qui avait commandé la IVème Armée en Champagne en 1916, puis à nouveau de juin 1917 jusqu'à la victoire de novembre 1918.
   C'est lui qui créa et qui présida le Comité chargé de recueillir les souscriptions et d'ériger sur les hauteurs de la Ferme de Navarin situées au nord du département de la Marne, à la limite des Ardennes, un monument dominant les champs de bataille où s'étaient déroulés les combats les plus acharnés.

Le site

   Selon Jacques BAUR, le gardien du monument, cette ferme s'appelait initialement la Ferme de Rougemont en raison de la couleur de la terre avant que les bouleversements du site consécutifs à la 1ère guerre mondiale n'aient fait remonter la craie en surface.
   Il s'agissait d'une ferme-auberge où, à l'occasion, venaient se restaurer les voyageurs circulant entre la Marne et les Ardennes.
  Lorsque le fermier-aubergiste Parfait CAMUS, n'avait rien à proposer aux voyageurs, il leur déclarait en patois « Anhue n'ava rin », c'est-à-dire « Aujourd'hui il n'y a rien ».
   D'où l'appellation de Ferme de Navarin, nom qui évoque aussi le port où en 1827, les escadres française, britannique et russe ont détruit la flotte turque, lors de la guerre d'indépendance de la Grèce.

Le champ de bataille de 1914 à 1918

 

Le monument - ossuaire

   Ce monument est composé d'une imposante pyramide surmontée d'un groupe de trois statues en bronze, œuvre du sculpteur REAL DEL SARTE, qui représentent à la demande du général GOURAUD, trois soldats au combat engagés dans l'attaque qui devait chasser l'ennemi hors de France :
      - le grenadier du centre a les traits du général GOURAUD lui-même ;
      - le soldat de droite a les traits de Quentin ROOSEVELT, neveu de Théodore Roosevelt ;
      - le soldat de gauche les traits du frère du sculpteur REAL DEL SARTE ;
   Les deux derniers ont été tués en Champagne pendant la 1ère guerre mondiale.

   Sur le socle du monument ont été inscrits les numéros des divisions qui ont combattu en Champagne
         - 93 divisions d'Infanterie ;
         - 8 divisions de cavalerie ;
         - la réserve générale d'artillerie ;
         - la division aérienne ;
         - 3 divisions américaines ( dont la 42ème division, baptisée Rainbow Division, dont le chef d'état-major était le futur général MAC-ARTHUR ) ;
         - le 1er régiment polonais ;
         - 2 brigades russes ;
         - 1 brigade tchécoslovaque.

    L'entrée du monument-ossuaire est surmontée de l'inscription suivante :

1914 -  Aux morts des armées de Champagne - 1918


La chapelle et la crypte

   A l'intérieur du monument, on pénètre dans une chapelle dont les murs sont tapissés
de plus de 1 000 plaques commémoratives apposées par les familles des soldats disparus.

   On descend dans une crypte où ont été déposés dans des cuves funéraires les restes de 10 000 soldats, la plupart anonymes, tués au cours des combats en Champagne.

   Six panneaux relatent les différentes phases des combats menés en Champagne de 1914 à 1918.
   C'est là que, selon leurs dernières volontés, le général GOURAUD, décédé en 1946, et son chef d'état-major, le général PRETELAT, ont été inhumés au milieu des soldats qu'ils avaient commandés. Les obsèques nationales du général GOURAUD se sont déroulées devant le Monument de Navarin, le 26 septembre 1948.

La Fondation du Monument aux morts des Armées de Champagne
et Ossuaire de Navarin
et l'Association du souvenir aux morts des Armées de Champagne
et à leur chef le général Gouraud

   Le monument-ossuaire de Navarin n'est pas une nécropole nationale.
   Né d'une initiative privée, il continue aujourd'hui d'être entretenu et administré par la Fondation du Monument aux morts des Armées de Champagne et Ossuaire de Navarin, créée par l'Association du souvenir aux morts des Armées de Champagne et à leur chef le général GOURAUD, qui organise chaque année un pèlerinage, en juillet ou en septembre.

   Depuis 1994, des travaux de réhabilitation et d'aménagement du monument et de ses accès ont été réalisés : débroussaillage du site ; nettoyage des statues et des quatre faces de la pyramide ; aménagement de parkings de part et d'autre de la route départementale 977 ; reconstruction du parvis et de son escalier ; reconstruction partielle de l'accès à la crypte ;
éclairage extérieur du monument ; pose d'une stèle portant l'inscription :

FERME DE NAVARIN
Ce monument-ossuaire abrite
les restes de 10 000 combattants
tombés sur le front de Champagne
Passants, recueillez-vous

 

Fondation du Monument aux morts des Armées de Champagne et Ossuaire de Navarin
107, rue de Sèvres 75006 PARIS

Association du souvenir aux Armées de Champagne et à leur chef le général Gouraud
4, rue des Condamines 78000 VERSAILLES

Délégation générale pour la Champagne
Colonel MERY
10, rue de l'Eglise 51510 THIBI
E

 

L'accès au monument - ossuaire

Ouverture de la mi-mars à fin septembre
les vendredi et samedi de 14 heures à 18 heures
le dimanche et les jours fériés de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures
le 1er et le 11 novembre de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 16 heures

Renseignements auprès du gardien :
Jacques BAUR
5, rue de la Chaussée
51600 SOMMEPY-TAHURE
Téléphone. 03 26 66 82 32